affaires-strategiques.info

Accueil du site > Toutes les rubriques > Brèves

RSS 2.0 Suivre la vie du site


Brèves

Perception religieuse aux Etats-Unis

22 juillet

Une étude menée par le Pew Research Center tente d’évaluer la perception des groupes religieux par les citoyens américains. Les résultats varient en fonction de l’appartenance religieuse, de l’affiliation politique, de l’âge et du groupe raciale des enquêtés.


La méthode utilisée pour cette enquête consiste à interroger un panel de personnes représentatif de la population américaine sur les sentiments qu’elles nourrissent à l’égard des membres des groupes religieux majoritaires. Les participants doivent classer les différents groupes sur une échelle allant de 0 à 100, appelée « feeling thermometer », où 0 représente un sentiment d’antipathie et 100 une bienveillante affection.

Selon les résultats de l’enquête, au niveau national, le groupe religieux le plus « apprécié » est la communauté juive avec une moyenne de 63 sur 100 et le moins « apprécié » le groupe musulman, avec une note de 40 sur 100. On distingue trois niveaux de classements : les juifs, les catholiques et les évangélistes reçoivent des notes « chaudes » (au-dessus de 60), les bouddhistes, les hindous et les mormons des notes intermédiaires (entre 48 et 53) et les athées et les musulmans des notes « froides » (autour de 40). Il est important de signaler que l’appartenance religieuse joue un rôle prépondérant dans les réponses des participants. Ainsi les catholiques donnent une note de 80 aux catholiques et les évangélistes une note de 79 à leur groupe. Dans un pays majoritairement chrétien, il n’est donc pas étonnant de voir les religions chrétiennes truster le haut du classement.

Par ailleurs, les jeunes semblent nourrir de meilleurs sentiments à l’égard des groupes religieux dont la présence sur le territoire américain est récente (musulmans, hindous, bouddhistes). Ainsi, les musulmans recueillent une note de 49 chez les 18-29 ans, alors que ce score n’est que de 32/100 chez les plus de 65 ans. De plus, les démocrates ont des avis moins tranchés sur les groupes religieux que les républicains. Alors que chez ces derniers, les notes s’étalent de 33 (musulmans) à 71 (évangélistes), les résultats chez les démocrates sont plus recentrés (de 44 à 62), et l’ordre diffère également, les bouddhistes obtenant de meilleurs avis que les évangélistes et les musulmans étant mieux classés que les mormons. Enfin, dernier facteur mesuré, l’appartenance raciale semble jouer un rôle marginal sur les résultats. On notera tout de même que les « Noirs » donnent une note plus élevée aux musulmans que les « Blancs non hispaniques », et que les « Hispaniques » sont plus favorables aux catholiques que les autres groupes.

Source : PEW RESEARCH CENTER

 

Les combattants de l’Etat Islamique (Irak) coupables d’exactions contre des membres de minorités.

22 juillet

Un Rapport de l’ONG. Human Rights Watch (HWR) fait état d’exactions commises à Mossoul contre les membres de minorités religieuses et ethniques de la ville. Le groupe islamiste armé « Etat islamique en Irak et au Levant » (EIIL, rebaptisé Etat islamique) contrôle la ville depuis le 10 juin ainsi qu’une vaste zone s’étendant entre l’Irak et la Syrie sur lequel il a proclamé un califat.


Les personnes ciblées par l’organisation djihadiste sont les membres des minorités établis depuis des siècles dans la région, notamment les Turkmènes (chiites), les chrétiens, les Kurdes, les Yézidis (parlant un dialecte kurde, professant une religion monothéiste spécifique), et les Shabaks (minorité ethno-religieuse). Selon le HRW, l’EIIL a émis des décrets interdisant aux employés yézidis, chrétiens ou kurdes du gouvernement municipal de Mossoul de reprendre leur travail et a commis des enlèvements, des actes de torture et des assassinats visant les minorités.

L’ONG qui lutte pour la défense des droits de l’Homme rappelle que « le meurtre de civils, la prise d’otages, la torture ou l’exécution de détenus, y compris de combattants capturés, ainsi que les actes de pillage constituent des crimes de guerre ». Ces crimes de guerre ont pris une dimension nouvelle après que l’ultimatum de l’EIIL visant les populations chrétiennes de Mossoul soit parvenu à son terme le 19 juillet. Les islamistes avaient en effet exhorté ceux qu’ils nomment les « Nazaréens » à se convertir à l’islam ou à payer l’impôt des non-musulmans pour rester dans le califat. Cette menace a entrainé l’exil des chrétiens de la ville, dont la population est estimée à 60 000 personnes.

Ces derniers se sont réfugiés dans les localités du Kurdistan autonome voisin, épargné par les violences qui sévissent dans le pays. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a qualifié ces évènements de crime contre l’humanité. A Mossoul, la présence pluriséculaire des chrétiens n’a donc pas résisté à l’assaut des islamistes de l’EIIL.

Source : Human Rights Watch, FRANCE 24

 

De plus en plus de Russes soutiennent Poutine

18 juillet

Selon un récent sondage de l’Institut Gallup, le président Vladimir Poutine a atteint son plus haut niveau de popularité depuis 2008, avec 83% des Russes qui déclarent approuver son travail.


Selon l’Institut Gallup, cette poussée de popularité est probablement liée à la vague de fierté nationale avec l’annexion de la Crimée ainsi que la tenue des Jeux olympiques d’hiver à Sotchi au début de l’année 2014. En effet, le président russe était en chute libre dans les sondages depuis 2008, avec seulement 54% des Russes qui disaient approuver sa politique en 2013, alors que désormais 83% des Russes approuvent son travail.

De plus, 78% des Russes déclarent avoir confiance en leurs militaires et 64% en leur gouvernement. Cette confiance renouvelée affecte d’autres aspects de la vie des Russes puisque 65% se déclarent satisfait de la liberté dont ils disposent, alors que – par exemple – ce pourcentage est en baisse aux Etats-Unis. Pour autant, seuls 39% des Russes affirment avoir confiance dans l’honnêteté des élections.

En même temps que leur foi dans leur propre leadership a été renouvelée, l’approbation des Russes pour le leadership des États-Unis et de l’UE est au plus bas alors qu’ils approuvent celui de la Chine (42% en 2014 contre 25% en 2013).

Sources : Institut Gallup

 

Frappes illégales et meurtrières d’Israël en Palestine selon HRW

17 juillet

Dans un rapport publié cette semaine, Human Rights Watch dénonce les attaques aériennes menées par Israël dans la bande de Gaza, qui « ont apparemment visé des structures civiles, tuant des civils en violation des droits de la guerre ». L’ONG appelle Israël à mettre fin aux attaques illégales qui ne sont pas dirigées contre des cibles miliaires.


Human Rights Watch souligne qu’un rapport préliminaire établi par l’ONU a établi que 138 victimes, soit environ 77% des personnes tuées, étaient des civils, dont 36 enfants, et que les attaques avaient détruit 1 255 maisons, déplaçant au moins 7 500 personnes. Cependant, tout en dénonçant ces frappes, l’ONG concède de manière détournée que certaines structures civiles peuvent constituer des cibles légitimes. Elle affirme en effet que « les structures civiles telles que les résidences ne peuvent être considérées comme des cibles légitimes que si elles sont utilisées à des fins militaires ».

Si les responsables israéliens se défendent bien souvent en affirmant que les civils ont été prévenus des attaques afin de pouvoir évacuer leurs logements,Human Rights Watch souligne que ces avertissements – lancés parfois quelques minutes avant l’attaque – ne laissaient bien souvent pas suffisamment de temps aux civils pour quitter les lieux et se rendre dans un endroit sûr avant l’attaque.

L’ONG en appelle également aux groupes armés palestiniens afin qu’ils mettent fin aux tirs de roquettes aveugles dirigés contre des centres de population israéliens.

Source : Human Rights Watch

 

Nouvel accord de partenariat économique entre l’Union européenne et seize pays d’Afrique de l’Ouest

16 juillet

Un accord de partenariat économique (APE) a été décidé entre les chefs d’Etat et de gouvernement de seize pays d’Afrique occidentale et l’Union européenne. Cet accord est largement axé sur le développement et ouvrira la voie, selon José Manuel Barroso, « à une croissance économique durable en Afrique de l’Ouest, source d’emplois et de bien-être pour les citoyens ». Le texte final de l’accord a été récemment officialisé par les négociateurs. Il sera maintenant présenté aux décideurs politiques de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union européenne, pour signature et ratification.


Selon la Commission européenne, l’accord tient pleinement compte des écarts de développement entre l’Union européenne et l’Afrique de l’Ouest. L’Union européenne s’est engagée à ouvrir son marché à l’ensemble des produits d’Afrique de l’Ouest dès que l’accord entrerait en vigueur et a accepté en échange une ouverture partielle et graduelle du marché ouest africain. Toujours selon le communiqué de la Commission européenne, l’Afrique de l’Ouest restera, aux termes de l’accord, en mesure de protéger ses produits agricoles névralgiques de la concurrence européenne. Pour soutenir la production agricole locale, l’Union a également accepté de ne pas subventionner ses exportations agricoles vers l’Afrique de l’Ouest. Cet APE s’accompagne d’un ensemble de mesures d’aide au développement.

Cependant, comme le souligne Médiapart, ces accords sont très contestés par les organisations de la société civile en Afrique de l’Ouest – les négociations engagées étaient d’ailleurs au point mort depuis 2007 – car ils pourraient avoir des conséquences économiques et sociales désastreuses. Les accords de partenariats économiques en discussion avec l’Afrique de l’Ouest sont des accords de libéralisation du commerce qui prévoient notamment la levée des barrières commerciales pendant 20 ans pour les trois quarts des produits importés depuis l’Union européenne. Afin de compenser la perte de recettes fiscales engendrée par cette mesure, l’Union européenne a prévu une aide au développement compensatoire. Pourtant, Mediapart souligne que « ces APE risquent de mettre en péril la capacité de développement des États concernés, non seulement par la perte de recettes fiscales, mais surtout en fragilisant les marchés locaux et en nuisant à des projets de développement « endogène » ». L’ouverture des marchés de ces pays à un commerce international dérégulé représente un risque majeur. Ainsi, selon certains observateurs les APE vont conduire à une plus grande dépendance vis-à-vis des cours des marchés mondiaux et à une concurrence inégale qui mettra en péril les entreprises locales, au détriment de la construction d’une économie locale durable, répondant aux besoins de la population et bien plus génératrice d’emplois.

Sources : Commission européenne, Mediapart

 

Brèves

PAGES 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...

 

Imprimer cette page Envoyer cette page à un ami


Dans la même rubrique

 
 

archives  Brèves

afficher archives loupe

 
 

Qui sommes nous ?

L’IRIS - Institut de relations internationales et stratégiques, centre de recherche en relations internationales, a créé son site d’informations "affaires-strategiques.info".

Suite...


 
 
 

Brèves

Alors que l’Afrique centrale a connu de nombreux remous récemment, notamment en République centrafricaine, le GRIP publie une note d’analyse étudiant le rôle du Tchad dans la stabilisation de cette région et son possible statut de puissance régionale.

Suite...


 
 

order buspin buy piracetam 800mg tadalafil super active for sale order tadalafil vega for sale bupron sr 150mg buy amisulpride online buy tadaga 40mg buy modvigil online buy terbicip buy generic finpecia buy generic ciprofloxacin buy arpizol online conjugated estrogens buy prostaglandin online imatinib fluorouracil buy sildisoft online tadora tadalafil ketasma 1mg buy rogaine shampoo 60ml prosteride for sale buy generic caverta order sustanon diclofenac aurogra 100mg kamagra 100mg buy flagyl doxycycline adoxa buy amlodac online buy armodafinil order pelosta buy rasalect buy flagyl online order viraday buy armodafinil 150mg sildenafil citrate jelly for sale buy nexium online buy armodafinil online buy stendra online buy poxet fluconazole diflucan buy sildigra xl plus 150mg acamprosate 333 mg soranib for sale buy tenofovir + emtricitabine 300 + 200mg buy lenalidomide sildigra 100mg exemestane 25mg buy vardenafil buy mirtaz online buy septra online order cernos gel buy generic tadarise fincar finasteride buy generic duprost clomiphene 100mg buy rapamune online buy tadarise pro 20mg buy anabrez online buy zocor 20mg buy viagra 100mg buy generic penegra dilantin 100mg super kamagra 100mg + 60mg apcalis jelly 20mg super p force urimax for sale buy generic silagra buy attentrol online naltrexone vardenafil 20mg order vidalista buy caberlin online buy filagra super active 100mg order memantine buy sildenafil citrate online amlodipine besylate for sale buy generic natamet atorvastatin 20mg buy cutivate cream buy calutide 50mg erlonat buy kamagra oral jelly buy quinine sulphate buy ranitidine online buy ciplactin online aventis buy x-vir online buy modafinil order rapacan buy generic viagra 100mg prexaton modalert for sale quetiapine tretinoin 0.1% buy viagra buy vardenafil 20mg buy baclofen online buy malegra 100mg buy letrozole online malegra dxt 100/30mg imatib imatinib buy mestilon 25mg buy avanafil buy tizan 2mg buy doxicip order qutipin cutivate cream naltima buy generic generic ampicillin generic gefitinib iressa avana 100mg buy verdenafil buy generic fertyl buy rifagut buy cernos depot 4ml sildenafil citrate 100mg buy enalapril maleate 5mg order omeprazole careprost buy viread 300mg buy olanzapine buy testosterone undecanoate 40mg malegra professional for sale buy lithosun sr online buy nitazoxanide online buy aldactone calaptin for sale femalegra for sale tadalista 20mg buy omnacortil tadalafil buy generic andriol fluka 150mg auvitra for sale arcalion sulbutiamine for sale accutane tadalafil 20mg tadalafil piracetam 800mg buy lasix 40mg azithrocin pletoz 100mg vardenafil buy malegra fxt 100/40mg buy memantine generic imatinib 100mg buy generic melanocyl buy lioresal amitryn 75mg topirol buy generic biduret bortenat buy generic levipil buy xenical 120mg garlic himalaya lasuna fludrocortisone 100mcg tadasoft tadalafil irovel 150mg buy rizact buy armodafinil online